Aller au contenu Aller au menu
Lien vers page d'accueil, Portail Québec
Vous êtes ici > Accueil > En savoir davantage > Consommation et importation
Équipement d’un puits pour des travaux d’exploration pétrolière au Québec.

Consommation et importation

Portrait des hydrocarbures au Québec

Consommation d'énergie au Québec, 2011
(en pourcentage du total de la consommation finale)

Consommation d'énergie au Québec, 2011

Source : Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Le secteur des transports (transport des personnes et des marchandises) représente à lui seul les trois quarts (75,6 % en 2011) de la consommation finale de produits pétroliers au Québec.

Répartition de la consommation finale de produits énergétiques par secteur, 2011
(en pourcentage du total)
Répartition de la consommation finale de produits énergétiques par secteur, 2011

Sources : Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et Statistique Canada

En 2012, les principaux produits pétroliers dans le bilan énergétique du Québec étaient l’essence (48,7 % de l’ensemble de produits pétroliers utilisés) et le carburant diesel (30,3 %).

Répartition de la consommation finale des produits pétroliers énergétiques, 2012
(en pourcentage du total)
Répartition de la consommation finale des produits pétroliers énergétiques, 2012

Sources : Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et Statistique Canada

Importation des hydrocarbures

Le Québec n’a à l’heure actuelle aucune exploitation active de gaz ou de pétrole sur son territoire. La totalité du gaz et du pétrole consommés doit donc être importée d’une autre province ou d’un autre pays, par navire, train ou pipeline jusqu’aux principaux points de distribution du Québec.

En 2012, la valeur des importations nettes d’hydrocarbures était d'environ 15 milliards de dollars pour le Québec. Cela représente en moyenne 350 000 barils par jour de pétrole brut, que le Québec a raffiné en différents produits pétroliers (essence, carburant diesel, mazout, intrants pour l’industrie pétrochimique, etc.).

Les importations en provenance de l’Algérie représentaient 40,8 % du total des importations québécoises de pétrole. Les autres sources d’importation les plus importantes sont l’est canadien, le Kazakhstan et la mer du Nord.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Politique de confidentialité

Lien vers Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014